Articles

Publié le 12 décembre 2006 Mis à jour le 12 décembre 2006

Le hasard pour augmenter l’attention en tout temps. Qui sera le prochain ?***

Paige Allison a réalisé une intéressante expérience dans le cadre de son cours à l’université de Floride. Elle a démontré que les étudiants restent plus concentrés et se préparent mieux à leurs cours quand ils savent qu’ils seront aleatoirement choisis pour répondre à une question.

Un simple programme aléatoire choisit les noms des étudiants au hasard et ceux-ci doivent répondre à une question. Chaque étudiant a le droit de sauter un tour sans pénalité s’il ne sait pas ou ne veut pas répondre, ceci afin de donner une certaine souplesse et de considérer le système comme un moyen pédagogique et un jeu plus que comme un outil de contrôle.

Pas prévu au départ

La recherche visait au départ à augmenter le niveau de participation des étudiants et à mesurer à quel point les enseignants choisissaient de façon biaisée les étudiants pour répondre aux questions (souvent pour mieux contrôler l’inattention des garçons). De façon imprévue, la solution développée s’est avérée augmenter l’attention générale des étudiants et augmenter leurs chances de succès par une attitude plus intéressée.

L’idée était de donner à chacun la même opportunité et de ne traîter personnne différemment au départ. La solution conçue a eu pour conséquence que non seulement les étudiants s’engageaient dans des comportements qui favorisent leur succès (plus concentrés et mieux préparés) mais aussi que les enseignants devenaient plus patients et engagés dans des activités plus profondes et intéressantes.

15 classes de mathématiques utilisaient le système comparées à 11 clases qui ne l’utilisaient pas.

Contrairement aux suppositions, la recherche n’a pas démontré que les professeurs avaient des comportements biaisés selon les races ou les sexes et les classes participaient autant avec le système que sans. Cependant, c’est au niveau de la qualité de la participation que l’effet du système se faisait sentir.

Sachant que l’ordinateur peut choisir à nouveau leur nom à tout moment, même s’il vient juste de le choisir, les étudiants demeurent plus attentifs à ce qui est dit et se préparent mieux avant les cours. Ceci étant corroboré autant par les étudiants que par les professeurs.

À distance en mode synchrone, on peut très bien imaginer des questions posées ainsi de temps à autre, comme un jeu qui compte, qui aura sans doute les mêmes effets sur le niveau d’attention des participants et sur leur préparation.

Pour l’article complet : Bias-busting tech keeps kids focusedResearcher uses handheld computer and name-generation software to keep kids engaged


Voir plus d'articles de cet auteur

Le fil RSS de Thot Cursus ou s'y abonner via Feed Burner.

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !