Articles

Publié le 09 novembre 2021 Mis à jour le 16 novembre 2021

Apprentissages clandestins pour sociétés transparentes

On a besoin d'espace protégé

Derrière la vitre

Clandestinité et société parallèle 

Mes deux cent premiers films, je les ai vu en état de clandestinité, à la faveur de l'école buissonnière, ou en entrant dans la salle sans payer...

François Truffaut. Acteur, Artiste, Cinéaste (1932 - 1984)

Pratiques et usages sociaux clandestins

Il existe une longue histoire de la clandestinité. La clandestinité c’est le souffre c’est aussi le début d’organisation de « sociétés parallèles » qui se vivent en marge de la société officielle avec leurs codes et leurs lieux retirés. On retrace une histoire bien longue d’activité clandestine, les protestants qui ont caché leur foi, les résistants qui ont agi en secret, la prohibition qui a poussé à consommer de l’alcool en cachette. Un monde de la clandestinité se développe à chaque fois que des croyances ou des pratiques sont mises en cause obligeant une minorité à se cacher, produisant parfois des problèmes encore plus grands que la protection recherchée, comme dans l’exemple de la prostitution   

Il se pourrait que la clandestinité soit devenue la solution d'une société d'hyper transparence ou tout le monde sait tout sur tout le monde. Et si nous étions en train de créer des sociétés parallèles, un peu à l'instar de ce qui se produit en Iran ou dans l'ancienne URSS pays dans lesquels, pour vivre selon ses croyances, la discrétion et la dissimulation sont de rigueur. À force d'être mis à nu, surveillé, dévisagé par des caméras de surveillance, l’individu est en demande d'un peu d'oubli.

Bien sûr la clandestinité n'est pas le seul apanage des inventeurs solitaires au fond de leur garage (imaginaire américain ) ou du fond de leur cuisine (imaginaire français), la clandestinité est tout autant partagé par les malfrats. Mais avec la société de surveillance généralisée qui s'installe petit à petit d'autres pans d'activités sociales, économiques ou culturelles glissent vers le nocturne, le caché, le discret.

Le clandestin illégal

Les activités illégales s'accommodent fort bien des lumières tamisées, des lieux isolés, des horaires décalés, des difficultés d'accès. Un laboratoire fabriquant de la drogue n'a pas pignon sur rue, mais pouvez-vous citer l'adresse d'un temple de hackers où les nouveaux programmes informatiques s'inventent en toute franchise? Avez-vous déjà frémi en vous connectant au dark net ?

La recherche dispose de règles et d'interdits souvent liés à des questions éthiques mais des chercheurs n'auront de cesse de transgresser et de mener des investigations clandestines quel qu'en soit le coût ou le risque. Peu-importe à certains que l'hybridation de l'ADN humain avec d'autres matériaux biologiques pose question puisqu'ils savent le faire et que c'est possible, alors, ils s'y engouffrent.

Les immigrés clandestins s'efforcent de se faire une place dans des sociétés parfois peu accueillantes, vivant à l'écart parfois de façon très difficile, ils n'ont de solutions que le travail au noir. Dans les sociétés occidentales réputées riches, ils cherchent à sortir de la clandestinité, obtenir papiers et reconnaissances. La clandestinité est pour eux une lourde charge, c’est une épreuve, une expérience formatrice.

Gangsters, médecins affranchis de toutes règles, immigrés apprennent à l’ombre de paravents, dans une socialité marginale.

Le clandestin transgressif

Avec une montée continue du contrôle comportemental, certains cherchent à contourner les règles, à les interpréter favorablement, à les arranger et si cela ne suffit pas à les contourner. Les jeunes organisent des fêtes géantes à l'aide des réseaux sociaux même quand les contraintes sanitaires s'imposent. Avec le covid, nombre d’organisateurs de fêtes ont dissimulé leurs activités ou leurs bars. Ils s’organisent un mode de vie clandestin.

Les hackers et autres anonymous, les groupuscules aux idées marginales se créent des repères culturels à leur mesure. Leurs codes portent une espérance différente de la façon de faire société. La façon d’apprendre des clandestins échappe aux rythmes scolaires ou aux règles des institutions éducatives traditionnelles.

L'éducation clandestine : les apprentissages informels 

Dans sa thèse, Pascal Cyrot montre comment le milieu de vie de Slim, un futur proxénète, le forme à son métier. Il explique qu'une succession d'épisodes autodidactiques vécus de façon informelle est particulièrement apprenante. L’éducation clandestine est un chemin de vie non tracé par avance. Mais si l’individu apprend en cachette, certains maîtres tentent d’influencer nos comportements à notre insu par le moyen d'apprentissages adaptatifs (les algorithmes nous présentent des exercices de difficulté choisis par le codeur censés s’adapter à notre niveau) ou encore de Nudge (l’influenceur joue des biais perceptifs pour nous faire agir dans le sens désiré).

En cachette ils projettent sur les apprenants ce qu'ils estiment bon pour eux. Ils usent d’une pédagogie behavioriste pour infléchir leur manière d’être. Ils ont des intentions cachées. Ce faisant, ils restreignent un élément essentiel de l’apprenance qui est l’autodirection de son apprentissage.

Enlevant cet élément, ils limitent en fait une ressource pour maintenir une motivation à apprendre. La pensée et sa conduite restent des activités intimes qu’une société de la transparence aimerait pénétrer plus avant.

Pensées clandestines au grand jour

Les libertaires s’intéressent  à l’expression des pensées clandestines d’où jaillissent des actions singulières. Pour certains penseurs libertaires il se peut, de fait, que vivre soit en train de devenir une activité clandestine tellement les codifications, les normes et les attendus de rôles sont présents. Penser dans sa tête est encore protégé d’une intrusion d’autrui, jusqu’à ce que des scanners, des sondes ou des puces ne soient implantés.

« On ne peut pas faire de philosophie de l’extérieur. La philosophie ne consiste pas à exposer des idées. Cela ne consiste pas à convaincre les gens que telle thèse est préférable à telle autre. Cela consiste à s’installer dans le mode de penser et le mode de vie et à le déployer. C’est un travail clandestin que chacun ne peut faire que pour soi-même.

Après ça, on essaye d’écrire, ce qui est la chose la plus difficile parce que souvent on ne peut pas justement. Mais il faut viser l’expression, l’expression de ce mouvement-là : cette intériorité absolue de la pensée à elle-même lorsqu’elle s’exprime, lorsqu’elle cherche son fil et son droit fil. Alors il faut essayer de restituer le droit fil. C’est clandestin. »

Info libertaire https://www.infolibertaire.net/dans-la-clandestinite/  

Dans le passé il y a eu la littérature clandestine, il semble que nous soyons en train d’en réinventer les formes et si ces nouveaux écrits et pensées libres nous apportaient un regain de créativité ?

Sources 

Laboratoires clandestins de drogues synthétiques
https://www.rcmp-grc.gc.ca/drugs-drogues/msdi-ilcmds/lab-fra.htm 

Laboratoire de très haute sécurité 
https://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/virus-dangereux-7-labos-sous-tres-haute-securite-1199460
 

Bibliothèque clandestine 
https://www.letudiant.fr/educpros/actualite/sci-hub-une-bibliotheque-scientifique-clandestine-sur-le-web.html
 

Le monde Les dangers de la clandestinité 
https://www.lemonde.fr/idees/article/2013/11/28/dangers-de-la-clandestinite_3521325_3232.html
  

Musée protestant Objets de la clandestinité
https://museeprotestant.org/notice/objets-de-la-clandestinite/

Histoire clandestinité - https://www.absinthemarket.com/histoire-clandestinite-interdiction/  

20 minutes Paris La clandestinité va devenir la norme du monde de la nuit 
https://www.20minutes.fr/paris/2857823-20200909-paris-clandestinite-va-devenir-norme-monde-nuit
 

Cyrot, P. (2009). Épisodes et sociabilités autodidactiques. Pour une description compréhensive des relations sociales du sujet en situation d'autoformation (Doctoral dissertation, Paris 10). https://bdr.parisnanterre.fr/theses/internet/2009PA100067.pdf  

Cristol D Muller A, « Les apprentissages informels dans la formation pour adultes », Savoirs, 2013/2 (n° 32), p. 7-9. DOI : 10.3917/savo.032.0007. URL : https://www.cairn.info/revue-savoirs-2013-2-page-7.htm


Voir plus d'articles de cet auteur

Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !