Articles

Publié le 03 novembre 2021 Mis à jour le 16 novembre 2021

Inculquer le consentement dès le jeune âge

Un sujet primordial après #MeToo

La plupart des générations précédentes, dont la mienne, ont connu cette situation quand ils étaient enfants. En visite chez un membre de la famille plus ou moins éloigné, il nous était demandé de faire un baiser ou un câlin à l'hôte et tous les grands présents. Mais, allez, donne un bisou à ta tatie! Ne fais pas ton timide! Si nous ne commettions pas le premier pas, les adultes ne se gênaient alors pas pour le faire eux-mêmes. Nous ne refusions pas au risque soit de nous faire gronder par nos parents ou de recevoir l'étiquette d'effronté.

Cette réalité encore présente dans de nombreuses familles se confronte désormais à un nouveau phénomène. En effet est arrivé #MeToo ou #MoiAussi qui a mis la lumière comme jamais sur les rapports parfois tordus à l'intimité qui sont acceptés en société.

Toute la question du consentement a été soulevée dans les médias et dans la population en général. Conséquemment les adultes ont dû réfléchir sur cette notion et cela a rappelé l'importance d'enseigner aux enfants ce concept souvent mal compris.

L'intimité n'est pas un tour de manège

Rappelons les bases du consentement pour tous dans les rapports intimes, ce qui inclut les baisers et câlins innocents. Celui-ci doit être :

  • Libre, c'est-à-dire sans contraintes d'aucune sorte.
  • Éclairé, que chacun a conscience de soi et de ses intentions.
  • Enthousiaste, il ne doit plus subsister aucun doute.

En fait, il est encore étrange qu'il faille expliquer le consentement de nos jours et pourtant, il semble que bien des gens ont toujours des préjugés fort ancrés. Nous ne sommes pas aidés par un proverbe totalement faux : "Qui ne dit mot consent". Une personne peut tout à fait ne rien dire, même agir "comme le veut l'autre" sans le vouloir. Voilà pourquoi il est essentiel de vérifier régulièrement si l'autre est bien. Dès le moment où il y a négation et même doute, tout doit s'arrêter.

Après tout, l'intimité n'est pas un tour de manège qui doit être accompli au complet une fois le "oui" initial. Il ne nous viendrait pas à l'idée, par exemple, d'imposer du thé ou des biscuits à une personne qui n'en veut plus parce qu'elle a répondu par l'affirmative 15 minutes auparavant. Malheureusement, même le système de justice peut oublier ces notions très simples pourtant.

Et ces aspects doivent être enseignés aux enfants. D'après les experts, dès l'âge de 3 ans, il est possible de faire comprendre qu'ils doivent respecter le corps des autres et qu'ils ont droit d'obtenir le même respect. Parce que même si grand-mère ne veut absolument aucun mal en désirant embrasser sa petite-fille, cela reste un geste intime. Conséquemment, l'enfant peut ressentir l'envie de recevoir cette affection et d'autres fois non.

Parce que le danger d'imposer l'intimité est que l'enfant n'arrivera pas à mettre des limites si cela devait aller trop loin. Cette sexologue rappelle donc qu'il faut inculquer qu'AUCUN adulte, ce qui comprend papa et maman, ne peut leur demander :

  • de montrer, de toucher, de caresser les parties génitales;
  • demander de les photographier;
  • que ce ne sont jamais des jeux, peu importe ce qu'on lui racontera;
  • qu'il n'a pas à regarder, ni toucher les mêmes parties que ce soit en vrai ou en image.

Inculquer cette notion

Évidemment, cela peut être délicat pour des parents et même des enseignants d'aborder ces sujets. Il faut traiter la question dans un cadre sécurisant où l'enfant est accompagné et non dicté dans sa conduite. Il vaut mieux être ouvert, préparé et surtout user d'exemples concrets de leur vie. Dans le cadre de l'école maternelle, il sera possible d'illustrer avec des mises en situations d'écoliers fictifs qui dans la cour de récréation vivront des contextes où ont lieu des câlins. Elles permettront donc de souligner l'importance de demander le consentement et d'accepter la réponse, même si elle est négative. Que de tenter d'acheter l'approbation par des promesses, flatteries ou cadeaux est une tentative de corruption. Cette bande dessinée gratuite pourrait être utilisée auprès des enfants de la fin du primaire et du début de l'éducation secondaire.

Ils doivent aussi apprendre que s'ils devaient recevoir des caresses, bisous ou autres non désirés de la part de leurs camarades ou d'un adulte, ils doivent absolument en parler à un adulte de confiance. D'ailleurs, ils doivent avoir des personnes de confiance en plus de maman et papa. Cela peut devenir problématique si ces derniers sont les agresseurs.

Ce sujet délicat mais essentiel rappelle bien l'importance d'ajouter des cours d'éducation sexuelle à l'école. Une tribune publiée dans Libération en mars 2021 réitérait l'urgence d'intégrer ce type de connaissances dans le cursus scolaire afin d'outiller la jeunesse au consentement libre et éclairé dans la sexualité. Une façon aussi de réduire les violences qu'ils pourraient subir durant l'enfance, l'adolescence et même l'âge adulte.

Photo : Mohit Suthar de Pexels

Références :

"10 Phrases Pour Aider Les Enfants à Mettre En Pratique La Notion De Consentement." Apprendre à éduquer. Dernière mise à jour : 13 octobre 2017. https://apprendreaeduquer.fr/le-consentement-pour-les-enfants/.

"Consentement : Comment L’appliquer Au Quotidien ?" Marine Caleb. Dernière mise à jour : 17 avril 2021. https://marinecaleb.com/2020/12/15/consentement-comment-lappliquer-au-quotidien%E2%80%89/.

Fournier-Gallant, Vicky Anne. "7 Pistes Pour éduquer à La Sexualité En Toute Confiance." École Branchée. Dernière mise à jour : 26 mars 2021. https://ecolebranchee.com/7-pistes-pour-eduquer-a-la-sexualite-en-toute-confiance/.

Groleau, Louise. "Le Consentement Et Nos Enfants: Comment Leur Apprendre à Dire NON!" Aidersonenfant.com. Dernière mise à jour : 30 mars 2021. https://aidersonenfant.com/le-consentement-et-nos-enfants-comment-leur-apprendre-a-dire-non/.

Lavigne, Anne-Laure. "Comment Enseigner Le Consentement Aux Enfants." Ouikid. Dernière mise à jour : 17 janvier 2021. https://ouikid.ca/comment-enseigner-le-consentement-aux-enfants/.

Lecoq, Titiou. "La Justice Considère Qu'une Fille De 14 Ans Peut être Consentante Pour Coucher Avec Trois Hommes Adultes." Slate.fr. Dernière mise à jour : 12 février 2021. https://www.slate.fr/story/201108/justice-considere-fille-14-ans-consentante-coucher-trois-hommes-adultes-julie-pompiers-viols-education.

"Plus Que Jamais, Il Faut Des Cours D’éducation Sexuelle à L’école." Libération. Dernière mise à jour : 11 mars 2021. https://www.liberation.fr/idees-et-debats/tribunes/plus-que-jamais-il-faut-des-cours-deducation-sexuelle-a-lecole-20210311_P65PK56XSJARVBXWTCHFYHPR5Q/.

Thibaud, Chloé. "Comment Expliquer Le Consentement Aux Enfants ?" Magicmaman.com. Dernière mise à jour : 22 février 2021. https://www.magicmaman.com/comment-expliquer-le-consentement-aux-enfants,3669166.asp.


Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Le monde des adultes


Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !