Articles

Publié le 27 octobre 2021 Mis à jour le 27 octobre 2021

Le parfum de la mémoire [Thèse]

De la détection de l’odeur aux représentations mnésiques

À la confluence du Hoyoux et de la Meuse, en Belgique, la pierre calcaire se fait l’écrin d’une odeur particulière : humide, épicée, comme émanant d’un archaïque paradis. Je disais à ma consœur Yannick qui me montrait la ville de mes ancêtres : « Tu sens comme ça sent bon ? Tu sens ? »

On peut être emporté comme je l’étais par une odeur de mémoire. Mais qu’est ce qui fait que « les souvenirs rappelés par les odeurs sont plus détaillés et plus émotionnels que ceux évoqués par d’autres modalités sensorielles » ?

Ainsi, « qui maîtrisait les odeurs maîtrisait le cœur de l’humanité ».
Patrick Süskind, Le Parfum.

Ma collègue m’avait trouvé un bon « nez », mais peut-être avais-je plutôt une sorte de bonne mémoire ?

Dans sa thèse, Anne-Lise Saive s’est intéressée aux « traitements cérébraux et cognitifs de l’information olfactive » avec l’équipe de recherche en neurosciences de Lyon : « Olfaction, du codage à la mémoire ».

L’odeur des souvenirs, parfois pour le meilleur, parfois pour le pire, mais toujours de manière forte. Que se passe-t-il « de la détection de l’odeur à la récupération des représentations mnésiques » ?

Une force subtile

La mémoire « se conjugue à tous les temps ». Sa malléabilité fondamentale permet d’accorder finement notre comportement à ce qui survient dans notre environnement. Le psychologue Daniel L. Schacter l’a qualifiée de « puissance fragile », qui participe de notre identité et permet de nourrir des relations humaines durables.

Au fil des recherches, la mémoire a été cartographiée dans des systèmes de plus en plus affinés (avec des théories scientifiques différentes sur leurs modalités d’organisation). En 1972, le psychologue Endel Tulving a isolé la mémoire épisodique et la mémoire sémantique, qui auparavant étaient rapportées à la mémoire déclarative (la mémoire du « savoir que »).

« La mémoire épisodique correspond au rappel conscient d’un événement personnel passé, ancré dans un contexte spatio-temporel spécifique. […]

La mémoire sémantique représente la mémoire des mots, des concepts, des connaissances sur le monde et sur soi. Son contenu est abstrait et détaché du contexte d’acquisition. »

Mémoire épisodique
Sentiment subjectif de reviviscence
Conscience autonoétique
Mémoire sémantique
Conscience de l’existence du monde
Conscience noétique

Je me souviens donc je suis

La mémoire est faite de creux et de pleins qui s’agencent et se réagencent pour former un récit cohérent de nous-même qui se rapporte à la mémoire autobiographique.

Celle-ci « correspond à la mémoire d’événements passés personnels, propres à chaque individu, encodés depuis l’enfance ».

Les souvenirs sont consolidés. Ils peuvent être remis en mouvement par un processus de réactivation du souvenir, qui peut être modifié, puis reconsolidé. La mémoire est un mouvement dynamique.

Les chercheurs ont isolé trois grandes catégories d’imperfections qui s’articulent avec les processus de reconsolidation de la mémoire et qui participent de son bon fonctionnement :

  1. l’oubli,
  2. les distorsions,
  3. la persistance.

Respirer, renifler, sentir

Des molécules chimiques volatiles, appelées « odorants », sont transportées par l’air jusqu’à notre système olfactif.

Rythmée par notre respiration, une information parfumée atteint notre conscience : à des endroits différents selon le mouvement respiratoire, les molécules atteignent « l’épithélium olfactif qui tapisse la partie haute et postérieure de nos cavités nasales. De là, un message électrique est envoyé vers les aires olfactives centrales [bulbe et cortex olfactifs] » et nous « sentons ».

À l’inspiration, les odorants atteignent directement la cavité nasale par les narines ; à l’expiration et lors de la mastication des aliments, les odeurs passent par le carrefour rhino-pharyngé et remontent vers la cavité nasale.

En page 44, on trouve une représentation sagittale (en forme de flèche) de l’organisation du système olfactif, qui montre les passages et les proximités des informations. L’épithélium olfactif « touche » le bulbe olfactif qui « repose sur le plancher de la boîte crânienne ».

Le système olfactif

Si la stimulation olfactive est variable, lente et discontinue, « la sensation de l’odeur persiste […] plus longtemps que les autres perceptions sensorielles ». Le système olfactif interagit avec d’autres systèmes : celui du goût et celui des sensations piquantes, irritantes ou toxiques.

Quand vous êtes en contact avec une senteur toxique, comme un composé organique volatil (COV) fort, vous avez des réponses de tous ces systèmes ; vous pouvez être surpris qu’une odeur pique la langue longtemps après l’exposition à l’odeur.

Dans un registre plus agréable, vous aurez de même ce ressenti multisystème, à l’approche par exemple d’une boulangerie, pâtisserie, ou d’un marchand de gaufres (ou autre que vous aimez) !

Nos capacités olfactives s’entraînent et se développent avec l’apprentissage.

Certains métiers sont connus pour leur maîtrise olfactive comme les créateurs de parfums, les « nez ». Et certaines pratiques psychocorporelles comme la sophrologie travaillent sur le développement des expériences et des perceptions sensorielles, dont l’odorat, qui viennent soutenir un travail de transformation de soi.

« Contrairement aux participants non entraînés, les parfumeurs [et les participants entraînés !] attestent être capables de sentir mentalement une odeur et de pouvoir ainsi générer les mêmes sensations que l’expérience olfactive réelle, évoquée par un stimulus odorant. »

Le calcaire mosan

Les souvenirs olfactifs ont une origine très précoce dans notre existence. Même si nous disposons, hors praticiens des senteurs, de moins de mots et d’éducation à cette sensorialité, les odeurs sont ressenties plus profondément et résistent mieux au temps et à l’oubli. C’est une affaire archaïque, fluide et dynamique.

« Une caractéristique importante de la mémoire olfactive réside dans la puissance de ses associations. La signification des odeurs est acquise par associations entre l’odeur et le contexte dans lequel nous les sentons : sémantique, social et émotionnel. »

Le parfum de la mémoire

Comment ça se passe ? Quels sont donc « les processus cognitifs et cérébraux qui sous-tendent la mémoire épisodique olfactive » ? Cinq études ont permis d’examiner la question, elles ont été menées avec des approches de laboratoire et des approches de mémoire autobiographique.

« Conceptuellement, l’approche de laboratoire teste la mémoire épisodique; [alors que] l’approche autobiographique teste les composantes épisodiques ET sémantiques de la mémoire autobiographique. »

Le plaisir et la familiarité des odeurs, de même qu’une respiration plus lente favorisent un rappel de souvenirs épisodiques riches et complexes. En fonction de l’exactitude ou non des souvenirs rappelés, les processus cognitifs diffèrent.

Par ailleurs, la capacité d’association à d’autres éléments d’un épisode engagera différentes modalités cognitives en fonction des liens qui ont été établis entre eux. Lorsque les dimensions d’un épisode sont liées, le rappel de l’environnement spatial et contextuel est activé et le souvenir est complet.

« Enfin, ces travaux suggèrent que les expériences et les connaissances acquises au cours de notre vie modulent notre mémoire et peuvent favoriser le rappel de certains souvenirs épisodiques. »

Les odeurs constituent une modalité dynamique et subtile de rappel d’événements et de souvenirs précis et riches. Ces souvenirs sont plus de nature plus détaillée et émotionnelle et leur richesse peut être développée par l'entraînement, par des pratiques associatives sensorielles, et en respirant plus lentement.


Illustration : Дмитрий Хрусталев-Григорьев de Unsplash.

À lire :

Anne-Lise Saive. Les odeurs, une passerelle vers les souvenirs : caractérisation des processus cognitifs et des fondements neuronaux de la mémoire épisodique olfactive. Neurosciences. Université
Claude Bernard – Lyon I, 2015.

Thèse consultable sur : https://www.theses.fr/2015LYO10078


Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Mémoire et enregistrement


Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !