Articles

Publié le 28 juillet 2021 Mis à jour le 27 septembre 2021

Comment germent les idées

Les graines, sources d'inspiration pour innover

Jeune pousse

“Il existe quelques personnes ici-bas qui ne planteraient jamais une graine car elle ne produit pas de fruits la première année.”

Ralph Nader

La stratégie d'avènement du vivant est incroyablement variée. Il y a 3 milliards d’années, les végétaux apparaissaient sur la planète mais les premiers spermaphytes (plantes à semence), n’ont que 385 millions d’années.  Les germinations de toutes sortes sont une source inépuisable d'inspiration, par exemple sur la façon dont les idées, prennent vie et essaiment pour être adoptées par tous, dans les organisations ou les groupes humains.

Elles nous montrent la voie dans les entreprises pour diffuser son idée selon que vous voyez votre prototype à la façon d'un pommier, d'une forêt de chênes ou bien encore d'un champ de pissenlits. J'imagine la diffusion de nouvelles pratiques pédagogiques favorisant le désir d'apprendre en observant le vivant. Voilà ce que cela donne, mais chaque lecteur peut développer les siennes selon les espèces qu' il a le loisir et le plaisir d'observer.

La pollinisation par les insectes butineurs qui transportent les principes du vivant d'une fleur à l’autre est une puissante image des systèmes que crée la nature pour innover. Mais la fleur commence bien souvent sa carrière en tant que graine.

Au bon moment, à la bonne place

La graine s'enfouit dans la terre et attend le moment propice. Des hormones inhibitrices de croissance empêchent une germination précoce pour libérer la puissance de vie de la graine au bon moment. Toutes les activités enzymatiques, en lien avec l'eau, l'air et la lumière ne se déclenchent que si les conditions sont favorables. En même temps qu'un composant de vie fertile se détache de la plante mère, une sauvegarde génétique à son bon développement est associée. De quelle protection dotons-nous les idées pour qu'elles ne soient pas trop vite exposées et réduite à néant ? Les entourons nous de suffisamment de force de vie avant qu'elles ne se plantent ? Qui joue le rôle d'hormones inhibitrices dans les équipes ? 

Pour une formation qui porte des fruits pourquoi ne pas prendre exemple sur les arbres à noyaux. Ces arbres comme les pruniers, les pêchers ou les abricotiers ont la particularité de créer des fruits ronds capables de rouler loin du géniteur pour s'extraire de son ombre, bénéficier de sa propre photosynthèse et croitre au soleil  tout en offrant plusieurs couches de protection à la graine. La pulpe du fruit au sol est dévorée par des insectes tout en laissant du temps à la graine de s'enterrer. Avons-nous assez de générosité avec nos idées pour leur accorder la substance dont elles ont besoin ? Qui vient les mettre à nu pour laisser agir l'essentiel ? Les sceptiques et les critiques ne devraient-ils pas être mieux remerciés ?

Une autre stratégie de fruit est celle des pins. Avec des carapaces protectrices la pigne peut chuter lourdement d'une grande hauteur auprès de l'arbre sans endommager les graines. Le choc peut même en disperser quelques-unes et leur permettre de faire la jonction avec leur terreau. La carapace est-elle une protection légale, la consigne d'un dirigeant, un extraordinaire budget ?

Selon toute probabilité

Il est des graines qui jouent du vent pour se disperser partout et au plus loin dans la nature. Elles placent leur devenir dans la turbulence du milieu. C'est le cas des graines hélicoptères par exemple celles de l'érable. Sa graine est contenue dans un arkene, fruit sec prolongée par une aile membraneuse. Lorsqu'elle se détache la graine tombe lentement en tournoyant comme les ailes d'un hélicoptère ce qui ralentit la chute et laisse du temps au vent pour faciliter la dispersion. Ici, la graine est équipée d'un moyen de locomotion. Qui sont les collaborateurs qui prennent le sens du vent pour aller au meilleur endroit ? De quoi sont fait leurs ailes d'hélicoptères ? Quelles sont les savoir-faire qui leur permettent de se mouvoir? Quelles motivations intrinsèques les portent ?

Plus surprenant encore est le vol des graines de pissenlit dont le petit bouquet de crins qui les surmonte, nommé pappus, génère au-dessus de la graine transportée un mini vortex qui permet un déplacement jusqu'à 1 kilomètre. Une leçon pour les innovateurs qui peuvent profiter des changements ou réorganisations à répétition pour disperser leurs idées. Il s'agit de penser à la manière de mouvoir l'idée avec les forces ascendantes, projets acteurs, conquête de marché, puis, de se faire porter par la multitude d'opportunités qui se présente. C'est de la quantité que naîtra la perpétuation de la fleur.

Le transport des graines qui s'accrochent aux poils de mammifères leur fait jouer un rôle involontaire de médiateurs. Qui sont ces bêtes à poil dans nos organisations ? Les experts comptables, les auditeurs, les fournisseurs, les agents de maintenance, certainement tous ceux qui passent de service en service et intègrent inconsciemment des idées captées à la volée ? Pourrait-on leur donner un rôle explicite de dissémination ?

Plus fort encore, les oiseaux par l'ingestion de graines puis par leur défécation transportent dans des lieux incroyables, par le potentiel du vivant. Avec le vent, les oiseaux sont les plus grands planteurs d'arbres dans des lieux inaccessibles. Ils sont les véhicules parfois involontaires de la propagation vers des falaises inaccessibles. Quelques temps plus tard l'arbre leur sert d'abri. Qui sont les oiseaux de nos organisations qui se nourrissent d'idées et les déposent parfois sans les voir dans des espaces favorables et viennent ensuite en tirer profit ? Peut-être les coachs ou les consultants qui doivent avaler la culture d'entreprise qu'ils prétendent être en mesure de faire évoluer. Les consultants apprennent de leur mission s'enrichissent des problèmes qui leur sont posés et modifient leur écosystème tout autant que ceux de leurs clients.

Le transport des noix de coco par la mer est un exemple de fécondité et de conquête lointaine à distance. Les propriétés de flottaison du fruit permettent des déplacements sur d'immenses distances, mais aussi, le transport d'un microcosme d'insectes et d'animalcules qui profitent d'un service gratuit de taxi. Cette vie apportera en retour des services à l'arbre reconstitué dans son nouvel environnement. Cela nous alerte sur la nécessité de faire circuler une idée tout autant que les services associés favorables à son développement.

Il existe aussi des stratégies collectives pour accroitre les chances de germer. Dans la vie secrète des arbres, Wohlleben décrit l'accord tacite des hêtres et des chênes qui lancent leurs graines toutes en même temps, mais alternativement, d'une année sur l'autre, chaque espèce à son tour. Ainsi, hêtres et chênes s'évitent des compétitions mutuelles. Chaque espèce utilise un créneau temporel dédié pour optimiser ses chances. Probablement que les nouvelles idées pédagogiques sont mieux reçues quand elles ne sont pas en confrontation directe avec d'autres satisfaisants les mêmes fonctions ou occupant un espace d'attention restreint. Peut-être qu'innover en équipe est une stratégie gagnante ?

Pour conclure rappelons que la nature prend son temps pour nous octroyer ses bienfaits. La graine est toujours dans un contexte, un milieu vivant et réceptif. Le proverbe mexicain ne dit-il pas "ils ont voulu nous enterrer, ils ont oublié que nous étions des graines". Gardons-le en mémoire. Prenons le temps, laissons du temps aux idées pour germer.


Source 

Wikipédia. Germination  https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Germination  

La vie secrète des arbres, Wohlleben https://fr.m.wikipedia.org/wiki/La_Vie_secr%C3%A8te_des_arbres 
https://www.decitre.fr/livres/la-vie-secrete-des-arbres-9782352045939.html

Jardiner facile. Faire pousser un pécher grâce à son noyau https://jardinerfacile.fr/peche-faire-pousser-un-pecher-grace-a-son-noyau/ 

Pour la science. Les graines de pissenlit volent grâce à un vortex https://www.pourlascience.fr/sd/biophysique/les-graines-de-pissenlit-volent-grace-a-un-vortex-15092.php 

Zoom Nature. Les samares des érables, des autogires très performants . https://www.zoom-nature.fr/les-samares-des-erables-des-autogires-tres-performants/ 

Sites graines du monde. http://www.sitegrainesdumonde.com/index.php?page=voiegraines


Voir plus d'articles de cet auteur

Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !