Articles

Publié le 22 juin 2021 Mis à jour le 18 octobre 2021

Promouvoir ses compétences linguistiques dans un CV

Mettre en avant les langues dans un CV

Au travail

« Vous êtes bilingue ? Vous pouvez discuter dans une autre langue ? Quel est votre niveau d’anglais ? »


Ces questions ne vous sont peut-être pas étrangères si vous avez déjà passé plusieurs entretiens de travail. En effet, la question du niveau de langue est un point prépondérant au moment de l’embauche de nouveaux salariés, qui plus est dans notre société qui tend à la globalisation et aux échanges internationaux.

Cependant, il n’est pas toujours facile de bien intégrer cette information à son CV et lors de la rencontre avec le recruteur. Comment bien présenter son niveau de langue et le défendre lors d’une entrevue d’emploi afin de mettre toutes les chances de son côté, c’est ce que nous verrons aujourd’hui. Bilingue ? Yes, of course !

Pick a shoe

Avant de rentrer dans le vif du sujet, j’aimerais commencer par une petite blague sur une question de langue, justement, lors d’un entretien :

  • Le recruteur : Niveau d’anglais ?
  • Le candidat : Bon.
  • Le recruteur : Traduisez « Choisissez une chaussure ».
  • Le candidat : Pick a shoe.
  • Le recruteur : Faites une phrase avec ça.
  • Le candidat : Pick a shoe, attaque éclair !
  • Le recruteur : Vous êtes engagé, bravo !

Bon, seuls les initiés comprendront la blague, mais pour résumer, disons qu’il y a ici une référence à une célèbre créature jaune japonaise bien connue des Pokémon (Pikachu = pick a shoe) et au nom de son attaque spéciale (attaque éclair).

Le candidat avait manifestement tout compris, ou du moins, il avait su jouer avec les mots pour prouver son niveau ! D’ailleurs, comme je le dis souvent à mes étudiants de FLE, le meilleur moyen de montrer que vous avez un bon niveau dans une langue étrangère, c’est en montrant que vous êtes capables de jouer avec les mots et de faire des blagues dans cette langue !

Adieu « lu, écrit, parlé »

De nos jours, impossible de faire l’impasse sur la catégorie des langues dans un CV. Cependant, la sacro-sainte formule « lu, écrit, parlé » est devenue aujourd’hui obsolète. En effet, étant usée jusqu’à la corde, celle-ci n’a désormais plus grand sens et soulignerait même davantage un niveau plutôt mauvais.

À éviter donc, tout comme les formules trop vagues comme « notions » ou « scolaire », qui sous-entendent un niveau médiocre et inutilisable en situation de communication, donc inutiles à préciser. À l’inverse, le terme «bilingue» est à utiliser avec parcimonie, à moins bien sûr que vous n’ayez vécu longtemps à l’étranger ou d’avoir un parent étranger.

Préférez ici le terme « courant », qui s’inscrira mieux dans votre pratique si jamais le recruteur décide de vous tester sans prévenir car, en effet, les recruteurs savent que les candidats ont davantage tendance à surestimer leurs capacités linguistiques et à la lecture de celles-ci dans les cv, ils les cataloguent directement un niveau en-dessous de ce qui est énoncé. Alors pour éviter tout test impromptu, jouez l’honnêteté au maximum, quitte à offrir une belle surprise à votre interlocuteur.

Pratique et niveau

N’hésitez pas à préciser votre pratique des langues : occasionnelle (vous arrivez à vous faire comprendre), régulière (au moins une conversation approfondie plusieurs fois par mois), professionnelle (vous l’employez tous les jours) ou bilingue (pour les personnes avec deux citoyennetés ou ayant vécu longtemps à l’étranger). Ainsi, le recruteur pourra cerner un peu mieux votre usage de(s) langue(s) étrangères.

De même, afin de rendre votre niveau plus crédible, présentez un test officiel de langue, comme le TOEFL, le TOEIC ou Cambridge pour l’anglais, le DELF/DALF, TEF pour le français ou ceux décernés par les instituts Goethe (pour l’allemand) et Cervantès (pour l’espagnol). Ainsi, votre pointage permettra rapidement au recruteur de voir où vous vous situez linguistiquement parlant. 

Les séjours linguistiques et les cours de langues intensifs sont également à ajouter à votre CV. En revanche, inutile de préciser vos vacances à Orlando dont le but premier n’était sans doute pas la pratique de la langue !

Enfin, privilégiez l’utilisation du CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues) qui, en dépit de sa mention « européen » est néanmoins le plus utilisé à l’échelle mondiale. De  A1 (grand débutant) à C2 (bilingue), la simple mention de ce niveau suffira à juger rapidement et efficacement vos compétences, le recruteur pouvant alors se référer aux compétences dudit CECRL, que ce soit à l’oral ou à l’écrit. 

Voici donc un exemple de niveaux de langues à intégrer dans un CV :

  • Anglais, pratique professionnelle, TOEIC 2016 : 840/990, stage en entreprise de 6 mois à Londres en 2020
  • Allemand, pratique occasionnelle, niveau B1, séjour linguistique de 3 semaines à Berlin en 2019
  • Espagnol, pratique régulière, niveau B2, cours intensif d’un mois à Barcelone en 2018

Finalement, ce qui compte le plus au moment de mettre en avant votre niveau de connaissance des langues, c’est d’être honnête et de donner des repères clairs et précis de façon à ce que le recruteur puisse s’y retrouver rapidement et efficacement, afin de voir si vous correspondez ou non aux critères demandés pour l’emploi convoité.

Et si toutefois votre CV n’est pas assez complet à ce niveau, n’hésitez pas à l’étoffer : suivez des cours en ligne à défaut de pouvoir vous rendre sur place, étudiez la langue, pratiquez-là dès que possible et votre CV ne saura que vous en remercier !

Sources et illustrations



Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Entrevue d’emploi


Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !