Articles

Publié le 09 mars 2021 Mis à jour le 11 mars 2021

Puces connectées, la symbiose entre l'Homme et la machine

La notion de symbiose homme-machine fascine depuis toujours

Homme-machine

Puces connectées : la symbiose entre l'Homme et la machine ?

La notion de symbiose homme-machine a toujours fasciné que ce soit au travers d’œuvres de fiction ou de recherches scientifiques et universitaires. Bien que l’on représente cette dernière via le concept du cyborg, c’est-à-dire une créature moitié machine moitié organique, en vérité une puce connectée suffirait en elle-même.

De nombreux scientifiques l’ont démontrés, notamment Kevin Warwick qui estime que le cyborg est tout simplement la fusion entre le système nerveux et la machine (cf. erudit.org), ou bien encore Elon Musk qui a fait développer une puce connectée par sa start-up, Neuralink (cf. nouvelobs.com). La symbiose entre l’homme et la machine est-elle réellement possible grâce à la puce connectée ? Qu’elles pourraient être les conséquences de cette symbiose ?

La symbiose entre l’homme et la machine est-elle possible grâce à la puce connectée ?

La question est étudiée de long en large par les universitaires et scientifiques depuis plusieurs années, et ce, déjà avec Engelbart, qui tente d’optimiser l’intelligence humaine via un système informatique qu’il appela « intelligence augmentée » (cf.thethinklab.fr). D’après le journaliste Michel Morvan dans un article de Les Echos, l’intelligence augmentée est le résultat d’une fusion homme-machine pour apporter la solution d’un problème complexe aux humains et les aider à prendre les bonnes décisions. Autrement dit, Engelbart cherche à combiner le cerveau humain avec les capacités de traitement des données d’une machine dans une parfaite symbiose. Il explique dans son ouvrage «Augmenting Human Intellect: A Conceptual Framework» (1962) qu’il serait alors possible d’interagir avec un ordinateur via des interfaces simples.

Le premier scientifique à vraiment s’essayer à des expériences scientifiques sur la fusion homme-machine est le chercheur Kevin Warwick. Dès 1998, il implante dans son propre corps des puces pour tout simplement interagir avec des ordinateurs et des membres robotiques. Tout d’abord, il est seulement capable d’ouvrir des portes et d’allumer des lumières. Il va ensuite s’intéresser davantage au fonctionnement du cerveau humain et étudier des échanges de signaux entre un système neuronal et informatique.

En 2002, il s’implante une interface neuronale dans le cerveau pour prendre le contrôle d’une main robotique à distance en se connectant tout simplement à un réseau Wi-Fi (cf. letemps.ch). Enfin, il parvient à connecter son système nerveux avec celui de sa femme en lui implantant une électrode dans l’avant-bras. Ses expériences nous prouvent qu’il est très certainement possible de fusionner l’homme et la machine par le biais d’une puce connectée et, pour celui-ci, de la contrôler.

Le milliardaire Elon Musk va même plus loin puisqu’il entend relier le cerveau humain à un ordinateur grâce à une puce connectée dont le développement est effectué par sa start-up, Neuralink. Elle est tout d’abord destinée aux personnes paralysées qui pourraient communiquer via un ordinateur, mais Elon Musk espère qu’elle puisse finalement traiter toutes les maladies neurologiques et même augmenter les capacités intellectuelles et physiques des humains.

La puce connectée n’est cependant qu’au stade du test. Implantée dans le cerveau d’un cochon, elle transmet à l’ordinateur des signaux neurologiques qui indiquent simplement où se trouve chaque membre. Les scientifiques demeurent néanmoins sceptiques d’après un article de Futura. Beaucoup expliquent que le cerveau n’est pas quelque chose de compartimenté, qu’au contraire chaque cerveau est unique dans sa structure, aussi la symbiose homme-ordinateur ne semble pas aussi facile qu’on pourrait le croire. Mais les recherches de ces dernières années nous ont prouvé qu’elle n’est pas impossible.

Les conséquences de la symbiose

Il existe deux grands scénarios développés autant par les chercheurs et scientifiques que par des œuvres littéraires, cinématographiques et vidéoludiques de science-fiction.

1- S’améliorer comme une machine

D’après Daniela Cerqui et Barbara Müller dans un article diffusé sur Érudit, le cyborg est à l’origine un être humain dont l’organisme est soutenu par des assemblages technologiques (jambes, bras, organes, etc.) qui lui permettent de vivre suite à un accident, une maladie ou un atterrissage dans un environnement inhospitalier. C’est ainsi qu’ils sont fortement représentés dans la fiction (Ironman, Robocop, Inspecteur Gadget), mais on est en droit de se demander si cela n’est déjà pas une réalité ? 

En effet, la médecine actuelle permet de remplacer l'articulation de la hanche par une prothèse ou encore de stimuler les muscles cardiaques lorsque la pulsation du cœur est trop lente grâce au pacemaker. Aussi, l’être humain n’est déjà-t-il pas dans la capacité de se « réparer » tout seul ? C’est ce que pensent certains (cf. implications-philosophiques.org) et ce qu’Elon Musk – mais aussi bien d’autres comme Bryan Johnson – vise en mettant en place sa puce connectée. Cette dernière tend à soigner des maladies du système nerveux comme l’Alzheimer, Parkinson ou même la dépression. Mais elle pourrait également soigner des lésions comme celle de la moelle épinière.

Il est facile d’imaginer que la symbiose entre l’homme et la machine grâce à la puce connectée permet à celui-ci de s’améliorer comme une machine autant physiquement que mentalement. Il deviendrait tout simplement une nouvelle évolution de l’homme ainsi que l’expliquent les professeurs Maciej Henneberg et Arthur Saniotis dans leur ouvrage «The Dynamic Human».

2- Se faire contrôler comme une machine

D’après Daniela Cerqui et Barbara Müller dans un article diffusé sur Érudit, l’usage fréquent de la puce dans la fiction est bien évidemment de montrer la prise de contrôle sur les humains. Ils sont constamment surveillés par une entité supérieure, abrutis par ces implants dans leurs cerveaux, inhibés de toutes émotions… en bref, ils deviennent des hommes-robots.

Cette crainte touche beaucoup de monde et même certains scientifiques qui estiment les risques de piratage de la puce connectée d’Elon Musk très élevés (cf. Sputnik). Javier Minguez, directeur de la société de neurotechnologie Bitbrain, explique que les brain-computer interfaces (BCI) peuvent modifier le cerveau de celui qui détient la puce, aussi il serait aisé pour un hacker de changer certaines fonctionnalités par le biais de ces systèmes.

Il est même facile d’imaginer qu’on puisse influencer les émotions et les personnalités des personnes en contrôlant tout simplement l’interface connectée au système nerveux. L’homme deviendrait alors une machine qu’un autre manipulerait comme bon lui semble. Œuvre de fiction ou réalité ? Seul l’avenir nous le dira.

Sources :

La fusion de la chair et du métal : entre science-fiction et expérimentation scientifique - Daniela Cerqui, Barbara Müller.
https://www.erudit.org/en/journals/socsoc/1900-v1-n1-socsoc3977/045355ar.pdf

 Vers la fusion homme-machine. Un Web en symbiose avec notre cerveau et notre corps - Joël de Rosnay https://www.cairn.info/revue-societes-2015-3-page-41.htm#:~:text=L'interaction%20entre%20l'homme,en%20plus%20denses%20et%20ramifi%C3%A9es.

Les machines peuvent-elles penser ? - Nicolas Bariteau
https://www.thethinklab.fr/thethinkblog/debat/les-machines-peuvent-elles-penser.html

La puce connectée d'Elon Musk implantée dans le cerveau d'un cochon - AFP
https://www.bfmtv.com/tech/la-puce-connectee-d-elon-musk-implantee-dans-le-cerveau-d-un-cochon_AD-202008290014.html

Neuralink : Elon Musk fait une démonstration de l'implant sur des cochons
https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/intelligence-artificielle-neuralink-elon-musk-fait-demonstration-implant-cochons-66830/

L'intelligence augmentée, cette association homme-machine plus pragmatique que l'intelligence artificielle - Michel Morvan
https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/lintelligence-augmentee-cette-association-homme-machine-plus-pragmatique-que-lintelligence-artificielle-131650

Dans la peau d’un cyborg  - Mehdi Atmani
https://www.letemps.ch/societe/peau-dun-cyborg

Cyborgs et identité - Armance Ageorges
http://www.implications-philosophiques.org/recherches/cyborgs-et-identite/introduction/

Alzheimer, mémoire, télépathie… Une puce dans le cerveau pour que les humains repoussent leurs limites - Sophie Levy Ayoun
https://www.capital.fr/conso/alzheimer-memoire-telepathie-une-puce-dans-le-cerveau-pour-que-les-humains-repoussent-leurs-limites-1232938

Scientists believe the natural next step in our evolution is to become cyborgs - Olivia Goldhill
https://qz.com/699595/scientists-believe-the-natural-next-step-in-our-evolution-is-to-become-cyborgs/

Implanter une puce dans le cerveau: et si l’intelligence humaine était menacée par les pirates informatiques? - Mike Beuve
https://fr.sputniknews.com/international/202009031044365141-implanter-une-puce-dans-le-cerveau-et-si-lintelligence-humaine-etait-menacee-par-les-pirates/


Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Mythologies et autres histoires pratiques


Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !