Articles

Publié le 12 janvier 2021 Mis à jour le 14 janvier 2021

En quoi la disposition des élèves dans une classe influe-t-elle sur leur concentration ?

Classe sans contact mais interactive... pas évident !

Classe

De nos jours, plusieurs élèves rencontrent des difficultés comportementales : manque de concentration, autonomie limitée, bavardages incessants, etc. Et si une partie de la solution se trouvait dans l’ergonomie et l’aménagement de l’espace d’une salle de classe ?

En effet, il existe différentes manières d’organiser l’espace d’une salle de classe et chacune d’entre elles peut avoir un effet sur l’apprentissage et l’attention des élèves, ainsi que l’ont démontré de nombreuses études et recherches universitaires. Nous pouvons donc nous demander en quoi la disposition des élèves dans une classe influe sur leur concentration.

Quel peut être l'effet du positionnement et de la configuration de la classe sur la concentration et les résultats

L’étude « Clever Classrooms »

En 2015, une étude menée par Peter Barrett, Yufan Zhang, Fay Davies et Lucinda Barrett de l’Université de Salford au Royaume-Uni (The Holistic Impact of Classroom Spaces on Learning in Specific Subjects ) révèle que l’aménagement d’une salle de classe a une influence considérable sur l’apprentissage des élèves. Il en est de même pour la lumière, la température, la qualité de l’air et la personnalisation de la salle (cf. archiclasse.education.fr). C’est pourquoi il est aujourd’hui nécessaire d’optimiser l’espace d’une salle de classe pour l’adapter aux besoins des élèves.

Les trois dispositions principales

Lorsqu’on évoque une salle de classe en France, on pense immédiatement au traditionnel « rang d’oignon », c’est-à-dire des élèves face au tableau. Cette organisation spatiale de la salle de classe est idéale pour transmettre l’information mais également pour surveiller les élèves. Elle se démarque par le fait qu’elle facilite la concentration des élèves car les sources de distractions sont moindres, cependant elle ne favorise pas les interactions et la communication entre élèves.

Une autre disposition pourrait pourtant optimiser de 25 % la productivité d’un élève d’après Le HuffPost. Une disposition en îlots ou en « U » facilite davantage la discussion et la participation des élèves. Néanmoins, les classes peuvent être assez bruyantes en raison des échanges entre les élèves et la prise de note peut être aussi difficile puisque certains élèves devront se tourner pour voir le tableau. Cela n’optimise donc pas la concentration des élèves.

Les choix d’organisation de l’espace d’une salle de classe doivent être faits par le professeur en fonction des matières enseignées, des activités prévues et des objectifs. Il faut également prendre en compte des situation comme une pandémie qui ne permet pas l’application de certaines activités et rend difficile certaines dispositions comme les îlots ou le « rang d’oignon », car les distanciations physiques sont beaucoup plus difficiles à respecter. Il semble que la disposition en « U » soit la plus adéquate, mais elle ne s’applique pas facilement pour les classes de plus de vingt élèves.

La classe flexible

Bien que la majorité des enseignants associent l’immobilité à la concentration, il s’avère que laisser les élèves se déplacer d’un bureau à un autre leur permettrait de mieux apprendre et de mieux se concentrer. De même qu’il apparaît que l’emplacement des élèves dans une classe a une influence sur leur concentration.

En effet, Steelcase révèle dans un article que les élèves placés au fond sont davantage déconcentrés que ceux placés à l’avant et au milieu. C’est pourquoi une classe flexible, c’est-à-dire une classe qui propose plusieurs espaces selon les différentes activités, semble être la meilleure solution pour améliorer la concentration. Elle favorise également l’autonomie et l’adaptation des élèves.

La classe flexible permet notamment d’inclure une zone de travail en groupe, une zone de débat ou encore une zone numérique. Les nouvelles technologies ont un rôle important dans l’apprentissage des élèves et il a été prouvé qu’elles pouvaient améliorer la concentration des élèves. Inclure un espace numérique dans la salle, c’est mettre à disposition des élèves des ordinateurs et des tablettes – ce qu’ils n’ont pas forcément chez eux – tout en gardant des méthodes pédagogiques classiques qui, par exemple, développent mieux la mémoire. 

En prenant également en compte une situation comme une pandémie, il semble que l’aménagement d’une classe flexible soit davantage favorable pour faire respecter les distanciations physiques ainsi qu’en témoignent certains blogs comme classe-de-demain.fr.  Une classe flexible demande aux élèves de constamment bouger, ce qui est fortement déconseillé en cette période particulière.

Certaines dispositions permettent-elles aux professeurs de conserver une plus grande attention de la part de leurs élèves ?

Les dispositions « actives »

En 2010, des recherches menées par Diane M. Bunce ont révélé que les élèves portent plus d’attention à leur professeur lors d’un apprentissage actif, car il les fait directement participer au cours (cf. Reclaim Classroom Attention with Active Learning  et  How Classroom Design Affects Engagement - steelcase.com).

Aussi, certains aménagements d’une salle classe favorisent davantage l’implication des élèves, notamment les dispositions en îlots ou en « U ». En effet, une salle de classe en îlots permet aux élèves de travailler en autonomie ou en groupe et donc d’être moins dissipés en classe. Cette organisation spatiale permet également à l’enseignant de circuler de table en table pour vérifier le travail, aider les élèves en difficulté et effectuer un véritable suivi des acquis de chacun.

Une disposition en « U » favorise le dialogue entre les élèves et permet au professeur de donner cours devant le tableau. Elle lui permet également de susciter l’intérêt de ses élèves, mais il lui est plus difficile de les surveiller, contrairement à une disposition classique. Cette organisation spatiale permet à l’enseignant d’avoir toute l’attention des élèves sur lui, mais elle les rend passifs et augmente le risque qu’ils soient facilement distraits. 

L’aménagement d’une salle de classe a une influence directe sur l’autonomie des élèves et leur capacité d’attention. Cependant, les conditions en situation de pandémie rendent la mise en place de ces dispositions difficiles. En effet, les interactions entre élèves sont limitées en raison de la pandémie, de même qu’il est plus difficile pour l’enseignant d’apporter un soutien individuel en raison des distanciations physiques. Enfin, les classes surchargées ne permettent pas forcément aux professeurs de conserver l’attention des élèves. 

Le mouvement : un facteur non négligeable

De nombreuses études universitaires ont démontré que le mouvement est un moyen important pour améliorer l’attention des élèves, mais il doit être essentiellement lié au travail pour être véritablement bénéfique. C’est pourquoi la plupart des professeurs envoient leurs élèves récupérer du matériel, distribuer des copies, etc. 

Une classe flexible fonctionne également de cette façon puisqu’un élève se déplace d’un espace de travail à un autre, ce qui lui permet de se reconcentrer et de redevenir attentif au cours (cf. https://leblog.wesco.fr/les-grands-dossiers/carnets-decole ). Cela favorise également le calme dans la classe et la motivation des élèves. En effet, le but d’une classe flexible est de respecter le besoin de bouger d’un élève tout en le rendant utile puisque le mouvement est bénéfique à l’apprentissage, ainsi que l’ont démontré de nombreuses études au cours de ces dernières années.

Une situation de pandémie ne permet plus aux élèves de bouger comme bon leur semble afin de maintenir les distanciations physiques. C’est pourquoi certains sites mettent en avant l’utilisation de tabourets pour permettre aux élèves de varier de posture et de se dégourdir les jambes tout en maintenant leur attention sur leur professeur. Cependant, tous les enseignants et établissements ne peuvent pas avoir le mobilier scolaire dont ils ont véritablement besoin. 

La place des nouvelles technologies

Il a été démontré par l’Université d’État de Kennesaw qu’en variant les contenus et en entrecoupant le cours de projections de vidéos ou d’exercices sur le tableau, le professeur attire indéniablement l’attention de ses élèves (cf. steelcase.com).

Les nouvelles technologies ont aujourd’hui un rôle important dans l’enseignement. Elles permettent de développer la communication et le dialogue entre les élèves et le professeur. Cependant, leur utilisation abusive peut provoquer une fatigue visuelle, tout comme projeter à longueur de journée un diaporama aux élèves risque fortement de les désintéresser.


Voir plus d'articles de cet auteur

Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !